Viet Vo Dao Ecole Thanh Long

Essais 6

Le style Thanh Long est hérité de l'école du même nom, fondée par Maître Nguyen Dan Phu (image ci-contre). Patriarche des Maîtres pour l’Europe et père d’une famille de huit fils, Maître Nguyen Dan Phu est à l’origine de la fédération française de Viet Vo Dao en 1973.

Ecole Thanh Long Dong Haï

L’école Thanh Long Dong Haï (TLDH) a été fondée et est dirigée par son fils aîné, Maître Nguyen Serge Dan Binh, 7ème Dang fédéral de Viet Vo Dao, diplômé d’état 2ème degré et également 2ème dan de Karaté Sankukaï, 1er dan de Karaté Shotokan et 1er dan de Judo compétition.

Domicilié à Valence (Drôme) et secondé par Maître Marie-Céline Moll 6ème Dang FRVVD, il dirige l’école et anime de nombreux stages accessibles à tous les pratiquants.

Le Thanh Long Dong Haï (symbole ci-dessous) se distingue par un travail très complet à la fois externe (pieds, poings, projections, clés, armes…) et interne (technique du Bat Quaï Chuong basé sur les respirations et l'utilisation de l'énergie interne) le tout dirigé par des mouvements amples, souples et précis. 
Outre le travail traditionnel à mains nues, les armes (batons, long gian - nom vietnamien du nunchaku japonais -, sabre, épée…) et la self-défense font également partie intégrante de l’apprentissage, avec des techniques spécifiques pour les féminines.

En raison d’un programme d’enseignement soigneusement préparé, la pratique ne nécessite aucune prédisposition particulière en termes de souplesse ou de musculation, il offre la possibilité de développer son potentiel énergétique et physique au moyen d'exercices variés :

•Les quyens: Enchaînements de mouvements traditionnels permettant le travail de la mobilité. Ils servent de référentiel sur l'éventail des techniques à travailler et améliorent la coordination gestuelle des pratiquants ainsi que leurs déplacements dans l'espace. 
•Les armes: Parmi les armes traditionnelles on trouve notamment le bâton long, moyen et court, le long-gian, l'épée simple et double, le sabre, la lance, les couteaux, la hallebarde. Ces armes sont travaillées dès que le niveau technique du pratiquant le permet. Elles sont enseignées lors de stages et d'ateliers spécifiques. 
•Le travail de techniques avec un ou plusieurs partenaires 
•Le travail respiratoire 
•La compétition (facultative): Au niveau national, la Fédération organise chaque année :
▪une compétition technique, basée sur les compétences des pratiquants à exécuter des enchaînements techniques à mains nues ou avec armes.
▪une compétition sportive, consistant à mener un combat face à un partenaire selon des règles bien définies visant avant tout à préserver l'intégrité physique des participants.

Plus dans cette catégorie : « Essais 5 Essais 7 »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.